Projet: le conte 'Bello'

Bello est un conte pour enfant qui raconte l'histoire d'un garçon qui a eu la malchance de naître laid, et comment il va essayer de surmonter, au gré des péripéties et des rencontres, ce handicap. Je vous en livre quelques lignes:





Je vais vous conter l’histoire bizarre, stupéfiante, étrangement étrange, d’un petit garçon qui naquit il y a longtemps. En fait, il y a fort longtemps. Non. Fort, fort longtemps ? Fort, fort, fort, fort, fort, fort, fort, fort, fort, fort, fort, fort, fort, fort…Reprenez votre respiration, à présent je me souviens, ce devait être jadis.
Sa maman était tellement heureuse d’attendre un bébé qu’elle répétait chaque soir en caressant son ventre rond auprès du feu : « Tu seras notre richesse. Nous n’avons nul besoin d’argent. Ton amour sera notre trésor. Tu seras le plus beau à nos yeux. Nous te nommerons Bello »
Bello vit le jour un matin d’hiver, tandis que la neige recouvrait de ses flocons blancs les toits des chaumières. Ses parents étaient très fiers. Les voisins se pressèrent à la porte pour découvrir ce petit bébé. D’abord, il y eut un silence mortel. La stupéfaction leur avait cloué le bec ! Ensuite, un villageois émit un petit rire discret puis, ne pouvant se retenir, éclata d’un rire franc et fort. Les autres suivirent et l’on entendit ce rire collectif au-delà des frontières du village. Enfin, les réflexions fusèrent :
  • Mais qu’il est laid !
  • C’est une horreur !
  • Sa laideur dépasse l’entendement !
  • Il est insupportable à regarder !
  • C’est un monstre !
  • Vous auriez dû le nommer Laido !
Lorsque les villageois regagnèrent leurs chaumières, les parents de Bello s’effondrèrent. Ils prirent conscience de l’insupportable laideur de ce petit garçon, ce qui ne les empêchait pas de l’aimer plus que toute chose. Durant ses premiers mois, ils firent venir les plus grands médecins de la région afin de trouver un remède qui mette fin à cette laideur. Ils se réunirent autour de l’enfant :
  • Quelles grandes oreilles il a, il doit être atteint de dumboïte aiguë !
  • Et regardez son interminable nez, c’est une pinocchioïte sévère !
  • Et cette énorme bosse sur son dos. Messieurs, nous avons à faire à une grave quasimodoïte !
  • Y a-t-il des remèdes ? demanda désespérément la maman de Bello.
  • Malheureusement Madame, aucun. Et cela va empirer quand il va grandir, répondirent-ils d’une seule voix, en hochant leurs têtes d'un air désolé.
  • Ne vous inquiétez pas chère Madame, intervint le médecin du village afin de rassurer la maman en pleurs. Son physique n’a aucune importance. Vous devez en faire avant tout un garçon brave, droit et intelligent. C’est tout ce qui compte. Vous devez lui apprendre à faire de sa différence une force et l’aimer…
Et Bello grandit, en ignorant sa laideur qui effectivement s’empirait. Ses parents l’isolèrent des miroirs, et des autres, pour le protéger des gens qui sont souvent cruels avec ceux qui sont différents. Ils l’entourèrent de tout leur amour. Bello était heureux. Le médecin était devenu son précepteur et lui apprenait les choses du monde. Parfois, le petit garçon se prenait à rêver qu’un jour, lorsqu’il serait grand, il quitterait ses parents pour le découvrir ce monde, si vaste et mystérieux. Ce désir secret, il le cachait à sa maman car il devinait que cela l’aurait rendu triste. Mais, il l’avait confié un soir à son papa qui lui dit alors : « Tu iras loin mon fils. Tu es un brave garçon mon Bello. Je vais t’apprendre à regarder les étoiles, elles sont tes amies, elles te guideront en toutes circonstances. J’ai confiance en toi, tu iras loin ».


Articles les plus consultés

La mauvaise herbe

Image